Chaque épreuve détient sa voie de secours à saisir

« Pour bien voir une chose, il vous faut goûter à son contraire »

Salam aleykoum.

Il aura fallu un certain temps avant que je ne réalise que chaque chose détenait un contraire.

En m’efforçant de réfléchir comme « l’Imam Bukhary », j’ai compris que la base même de l’Islam repose sur une opposition.

Une affirmation et une négation. C’est même l’emblème du monothéisme.

Point de divinité digne d’adoration si ce n’est Allah.

Polythéisme et monothéisme. Affirmation et négation.

C’est de cette manière que j’ai compris que lorsque j’ai subi la maladie, il fallait que je goûte un jour à la guérison. 

Après avoir vécu la discorde, tu retrouveras l’amour. Après avoir vécu dans la pauvreté, tu goûteras à la richesse. Tu comprendras donc que tu ne pourras ressentir réellement de la joie, qu’après avoir traversé un moment rude de tristesse.

Qui rêve d’être aussi heureuse que « Fatima au pays des merveilles » assis sur son fauteuil à manger des kit kat, des fondants au chocolat, du caviar, ou encore à passer son temps à contempler ce qu’elle veut, à voyager ou elle veut…

 En un mot, « Paradise ».

Remettons les pendules à l’heure.

Avoir une pilule avec des feux d’artifice du genre « perlimpinpin » et des réussites miraculeuses qui te rendent normale en un rien de temps, et sans bouger tes « deux pommes » ( excusez-moi l'expression) c’est tout simplement de l’imaginaire.

C’est parfois même une grave erreur de compréhension de l’islam.

Croire au changement « miraculeux » sans volonté, sans abnégation est contraire à la croyance du musulman monothéiste.

Click to Tweet

C'est pourquoi plus tu seras proche d’adorer Allah avec les bonnes règles plus tu feras fuir les diablotins qui détestent le monothéisme.

La pilule qui soigne existe, mais à une condition :

Laquelle ?  Que tu la prennes. Oui, que tu en fasses une cause de guérison. Je ne t’ai pas dit d’adorer le raki, de le supplier et d’en faire le magicien guérisseur autrement tu tombes encore dans l’autre extrême

OUI, CROIRE QUE LES CAUSES SONT LA GUÉRISON EN SOI C’EST DE L’ASSOCIATION MAJEURE.

L’islam n’est que le juste milieu.

Donc, tente de détecter toute anomalie à la norme pour une menace, comme si tu étais une vrai détective.^^

Désormais tu dois toujours te visualiser en train de guérir, car nul doute qu’Allah te donnera le secours après avoir goûté à la détresse. Et ceci fait de toi la meilleure version de toi-même puisque c’est en passant par des coups durs que tu savoures les moments de joie pleinement.

Alors ma combattante, as-tu compris cet article ?

N'hésite pas à laisser tes commentaires  !

 JAZAKOUM ALLAHU KHEIR 

Qu' Allah vous donne la paix intérieure.

Gagnez Des Hasanettes En Partageant Cette Page Sur Les Réseaux Sociaux !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Chaque épreuve détient sa voie de secours à saisir”

Touché par un regard envieux ?